• Culture dans les fermes

    Culture dans les fermes

    Des rencontres entre agriculteurs et artistes pour créer en lien avec les habitants.

    Lire la suite

  • To bee or not to bee

    To bee or not to bee

    Recherche artistique collaborative avec et pour les abeilles dédiée à leur rôle dans les écosystèmes

    Lire la suite

  • Oh la ferme ! - Chants à travers champs

    Oh la ferme ! - Chants à travers champs

    Un hommage en musique au monde agricole d'aujourd'hui.

    Lire la suite

Artiste : Anne-Lise Déhée
Agriculteur : Cécile Maingot - Planète Abeille, les Méserettes, Rabodanges (61)
Projet terminé
Arts plastiques

Recherche artistique collaborative avec et pour les abeilles dédiée à leur rôle dans les écosystèmes

Projet pédagogique et artistique avec et pour les abeilles. Plus précisément, dans une première phase, ce chantier de sensibilisation met à l’honneur les abeilles sauvages, l’incroyable diversité de leurs mœurs et aspects (pas moins de 900-1 000 espèces existent en France et jusqu’à 20 000 dans le monde). L’idée est de souligner le rôle majeur qu’elles jouent dans les écosystèmes naturels et agricoles – car elles assurent un service écologique et gratuit de pollinisation (autrement dit la production de fleurs, graines, baies, fruits, légumes) mais aussi les dangers qui les menacent - leurs effectifs ne cessant de diminuer en France mais aussi partout dans le monde - sans oublier leur beauté et plastique fascinantes et plurielles.

En considérant son travail artistique comme un pont symbolique où l’art sert à prendre soin de soi et de l’autre, Anne-Lise Dehée propose de créer du care (de la bienveillance) grâce à un espace de dialogue et d’échanges entre les abeilles et le monde rural. Concrètement, le projet se déroyulé avec des temps de résidences artistiques chez Cécile Maingot et Gilles Noël ayant un rûcher aux Méserettes à Rabodanges, des temps de recherche au Quintet, l’atelier de l’artiste dans le Morvan et des temps de médiations artistiques avec les habitants de Rabodanges autour de la création d’un écosystème dédié aux abeilles sauvages.

L’origine de la rencontre entre Cécile Maingot, apicultrice et formatrice professionnelle à Rabodanges, et Anne-Lise Dehée, photographe plasticienne, est une exposition dédiée à la diversité des Abeilles et à leur rôle dans les écosystèmes à laquelle elles ont été conviées à participer par Isabelle Avisse, entomologiste amatrice (Auteure du Grand traité des miels), créatrice de  l’exposition : Les abeilles sauvages, reines de la pollinisation, butineuses méconnues. Cette dernière a eu lieu l’été 2015 à la Maison de la Rivière et du Paysage de Ségrie-Fontaine (CPIE).

De cette rencontre est né un projet artistique et culturel de sensibilisation mettant les abeilles à l’honneur en y associant des acteurs, des structures culturelles et des collectivités du monde rural sur le territoire de la commune de Putanges Le Lac. Ce projet a été lauréat d’un Territoire Rural, Territoire de Culture, en juin 2015. Il bénéficie du soutien de la DRAC de Basse-Normandie, du Conseil Régional de Normandie, de la municipalité de Rabodanges, de l’association culturelle Vaertigo, et de Planète Abeilles et Compagnie. Le rucher de Planète Abeilles et Compagnie porte la mention Nature & Progrès et fonctionne grâce à l’économie sociale et solidaire fondée sur les principes du développement durable.

Depuis septembre 2015, a été mis en place To bee or not to bee, projet pédagogique et artistique centré sur les abeilles sauvages et leur incroyable diversité de mœurs et d’aspects (pas moins de 800 espèces en France et plus de 20 000 dans le reste du monde). L’idée est de souligner le rôle majeur qu’elles jouent dans les écosystèmes naturels et agricoles[1], de mettre en lumière les services écologiques et gratuits de pollinisation, les dangers qui les menacent. Il s’agit de mettre en place une sensibilisation à la biodiversité, aux mécanismes naturels qui permettent de préserver les zones de natures et paysages du Val d’Orne et de la Rouvre en questionnant, avec les habitants et les acteurs du monde rural, l’espace public en milieu rural.

 

Anne-Lise Dehée a été accueillie un quart de son temps professionnel, en résidence artistique au rucher de Planète Abeilles et Compagnie. Elle y a mené à la fois un travail personnel de création et des ateliers de médiations artistiques avec les habitants de Rabodanges et les personnes du territoire qui le désiraient.

  • Année 1 (2015-16) : prise de contact, construction du réseau entre l’artiste et les acteurs ruraux, échange de savoirs, mise en place d’ateliers de médiations artistiques avec la réalisation d’un jardin dédié aux abeilles sauvages dans l’espace public de Rabodanges. Développement d’une recherche plastique utilisant la photographie, l’aquarelle, le dessin et la fresque en volume en atelier et sur le motif.
  • Année 2 (2016-17) : suite des ateliers en consolidant le collectif crée autour du jardin, en intégrant des animations proposées, menées par les acteurs ruraux et l’artiste avec les partenaires du réseau local. Réalisation et installation de panneaux pédagogiques de sensibilisation en dialogue avec des professionnels de la biodiversité[1]. Offrir et construire ensemble des outils de sensibilisation pédagogique faisant appel à des actions participatives, utilisant la création artistique et la recherche plastique comme levier pour valoriser le patrimoine rural ; unir les ressources et les compétences de ses acteurs ; valoriser leur réseau ; souligner la fluidité d’une approche transversale comme moteur de désir, de responsabilité et de richesse. Ouvrir sur une autre lecture du paysage et des représentations liées au monde rural permettant de nous questionner sur nos usages et éventuellement de les transformer ensemble.